Les matchs
2 février, 2010, 19:57
Classé dans :

Ovalies 2010 : le naufrage des Roses & Noirs

7-8 mai 2010

 

Fiers et revanchards après une campagne 2009 plutôt encourageante, la BOST revenait sur les terrains picards gonflée à bloc… Défier la jeunesse estudiantine lors de joutes rugbalistique (vous m’accorder ce mot ?), faire face aux duels physiques… ce programme n’effrayait pas les anciens…

 

Ecole Hôtelière de Lausanne – BOST : 14 – 5

 

Le sort ayant été plus ou moins dur – le tirage avait été qualifié de « jouable » – les Roses & Noirs allaient commencer leur aventure face aux suisses de l’Ecole Hôtelière de Lausanne (NB. un grand bravo aux élèves hôteliers car ils ont été d’une classe digne de leur formation !).

Pour bien lancer leur tournoi, les premières minutes du match étaient capitales afin d’instaurer le bon tempo entre les lignes. Cependant, se furent les suisses qui dominèrent le début de la rencontre, se montrèrent dangereux sur quelques jolies phases offensives, puis le jeu se stabilisa et la BOST remit l’église au milieu du village. Après avoir repris le jeu à son compte, le travail des avants mit les joueurs de Lausanne en difficulté et sur une action bien emmenée par la mêlée Rose & Noire, Bulldog conclut en beauté… le ballon avait été emmené et aplati derrière la ligne d’essai… Toute la BOST exulta, les suisses étaient abattus… mais l’arbitre en décidera autrement : le ballon n’avait, selon lui, pas franchi la ligne (à quand des matchs sur Canal + pour la BOST,… on aurait eu le droit à la vidéo !) ! Le ballon sera donc perdu puis dégagé par l’équipe de Lausanne. Mi-temps sur un score de parité… ce n’était que partie remise…

Le match reprit. Les anciens continuèrent leur travail de sape, enchainant le jeu entre les avants et les arrières. Suite à un beau mouvement, le ballon partit sur l’aile gauche pour un superbe cadrage de Bulldog, suivi d’une remise pour Tibio puis décalage pour Lycos qui finit sa course dans l’en-but. Essai pour la BOST qui mèna au score 5-0, mais ne transformera pas… Dès lors, les Roses et Noirs se prirent à croire à une victoire mais les jambes commencèrent à être lourdes. Les suisses, remontés comme des pendules (pas mal ce jeu de mots, non ?!?…), mirent la défense de la BOST à rude épreuve… le pilonnage s’accentua… et la ligne d’essai finit par s’ouvrir… 5-7… les suisses reprirent les devants dans ce match indécis. Il restait cinq minutes à jouer et les anciens tentèrent de relancer la machine, mais il n’y avait plus d’essence dans le moteur et la pression suisse était de plus en plus dure à supporter. Les anciens craquèrent une dernière fois… 14-5 ! Le match était plié !


La déclaration de Marcel :  » Un match difficile et frustrant. On a tenu bon pendant la majeure partie du match, mais malheureusement, on craque physiquement sur la fin. On n’avait pas les cannes pour tenir… C’est dommage, mais il faudra réagir sur le prochain match. »

 

ICAM – BOST : 29 – 5

 

Pour leur seconde opposition, la BOST devait affronter les élèves-ingénieurs de l’ICAM. Suite au premier match, dont le déroulement a été des plus frustrants, les anciens décidèrent de revenir aux basiques : jeu sur les avants, impact physique, décalage pour les lignes arrières… c’était la nouvelle tactique.

Malheureusement, le match ne se déroulera pas du tout comme prévu… L’ICAM, qui avait supervisé les Roses et Noirs face aux suisses, élabora une stratégie parfaite : faire courir la BOST car la vitesse était son talon d’Achille. Ainsi, le début ne fût qu’un enchainement de coups de pied, faisant cavaler les joueurs, épuisant petit à petit les anciens… Et après quelques minutes de jeu, les joueurs de l’ICAM trouvèrent la faille pour inscrire les premiers points : 7-0. Malheureusement, la BOST ne trouva pas la solution lors de cette première période et l’ICAM continua son travail de sape en faisant courir les « vieux »… 14-0. Mi-temps.

La pause permit une discussion entre les joueurs afin d’inverser la tendance et les Roses & Noirs décidèrent une nouvelle fois de mettre en avant leurs forces : les mauls, les cocottes et l’impact physique. Le début de seconde période a ainsi été au crédit de la BOST qui conserva la balle et finit par enfoncer la défense de l’ICAM. Petit à petit, les élève-ingénieurs craquèrent et le pack des anciens s’approcha de l’en-but. Après quelques minutes de combat à 5m de la ligne, les avants des Roses & Noirs finirent le travail pour inscrire l’essai qui entretenait l’espoir… La BOST revenait dans le match ! 14-5. Le rêve fou de la qualification réapparaissait dans la tête des anciens avec ce beau début de seconde période, mais malheureusement, ces premiers points auront été obtenus au prix d’efforts terribles. Les Roses & Noirs craquèrent à nouveau… La fin du match sera un calvaire pour la BOST qui encaissera 3 essais (heureusement, non transformés…). Coup de sifflet final sur le score de 29-5, logique mais d’une telle cruauté. Désillusion, à la rue physiquement,… les anciens revinrent sur terre et dirent adieu à leur rêve de quart de finale… Navet, en larmes, était inconsolable…


La déclaration d’ArnO : « Physiquement, on s’est fait mangé. On a couru dans le vide pendant la 1ère mi-temps, on s’est épuisé, on s’est crâmé… le score est logique, l’ICAM a bien joué en misant sur nos faiblesses. Le résultat est dur à encaisser car nous avions beaucoup d’envie sur ce match, on voulait se relancer. Malheureusement cette année, nous allons regarder les quarts de finale à la télé. »

 

Université de Nanterre – BOST : … Bcp – 0

 

Dernier match de la BOST dans ce tournoi 2010,… Dernier match où l’envie avait disparu… Dernier match où les joueurs se comptaient sur les doigts de deux mains… Car pas moins de sept blessés étaient à déplorer, amenant l’effectif des Roses & Noirs de 21 à 14 joueurs. Sur ce point, il faut souligner que toute les équipes présentes avaient des effectifs d’une trentaine de rugbymens, tous âgés de 20-22 ans… alors que les anciens n’alignaient que 21 joueurs de 26-28 ans… même avant le début du tournoi, celui-ci s’annonçait difficile. Mais pour ce dernier match, où il fallait sauver l’honneur et ne pas fausser les résultats, les recruteurs des Roses et Noirs se mirent en quête de quelques joueurs… et finirent par trouver la perle rare : Simon, un jeune étudiant de Lasalle Beauvais (ex-ISAB) qui prit le poste de n°9 face à l’université de Nanterre.

Même avant le coup d’envoi, les jambes étaient lourdes dans les rangs de la BOST et le scénario redouté se mit en marche… la défense ne contenait pas les courses des joueurs de Nanterre qui inscrivent deux essais en début de match. Le jeu était rude, l’esprit à la limite du fair-play… Les Roses & Noirs résistèrent difficilement puis basculèrent dans le cauchemar… leur chemin de croix continuait ! Mi-temps sur un score lourd… De nouveaux joueurs se blessèrent… La fin de ces Ovalies était impitoyable pour les anciens.

En début de deuxième période, la BOST tenta de maintenir le score mais craqua à nouveau… l’envie, le mental et le physique n’y étaient plus… Tout le monde attendait la douche pour laver les regrets et la frustration nés de cette journée. Quelques contacts rudes auront encore lieu sur cette mi-temps… le p’tit Simon  a fini à moitié cassé et fût mis au tapis (on devait pourtant le rendre entier… y’avait une caution), notre Navet pris un tampon mémorable en étant envoyé en touche (d’ailleurs, ce fût la fin du match pour lui et direction les urgences car il crachait du sang)… Fin de tournoi vécu comme un calvaire, fin de match difficile et pourrie où la BOST coula littéralement. Score final : … nous ne dirons rien afin de ne pas choquer les âmes sensibles.


La déclaration de Ch’fils : « Un match éprouvant… Physiquement, nous étions dépassés… dans la tête, nous n’étions plus là… nous finissons les Ovalies épuisés. Nous avons vécu un véritable calvaire, c’est très difficile à vivre. Il faudra trouver du sang neuf pour l’année prochaine… car nous reviendrons et c’est fois, nous relèverons la tête ! »

 

 

Match d’entraînement : VS Vincennes Big Red Nose (10-40)

27 février 2010 

 

Message trouvé dans le Parisien, pages sports :

 » Un match de reprise difficile  »


Pour un match de reprise sous le soleil hivernal parisien, le résultat est plutôt sévère mais d’une logique implacable ! Le début de la 1ère mi-temps avait pourtant bien débuté pour nos glorieux anciens : dix minutes de jeu et un score de 10 – 0 plutôt flatteur avec deux essais inscrits en contre (Ricard’eau, 1′ et Navet, 9′). La défense était en place, la motivation était présente. Puis le match s’est équilibré avec le réveil des Big Red Nose, humiliés d’avoir été cueillis à froid. Les attaques se sont faites plus intenses et deux essais des joueurs de Vincennes sont venus ajuster le tableau d’affichage : 10 partout après vingt minutes de jeu.

Et le tournant du match arriva : une offensive de la Old School stoppé à vingt centimètres de la ligne d’en-but puis un décalage pour l’essai en coin des Roses & Noirs… mais l’arbitre en décida autrement : « Pied en touche » ! Essai refusé. A partir de ce moment, les Big Red Nose ont repris le match à leur compte… et la BOST a craqué physiquement. Tel Moïse devant la mer rouge, les joueurs de Vincennes se sont ouvert des brèches énormes dans la défense adverse. La messe était dite… et un score sévère de 40 à 10 malgré le courage et l’abnégation des anciens.

Déclaration de Navet : « Oui, j’crois que nous avons bien joué pour un match de reprise. Le résultat est sévère mais il y a des phases de jeu intéressantes. On croit en nos chances et l’important sera d’être présent dans trois mois aux Ovalies. » 

 

 

Ovalies 2009

 

Message trouvé dans l’Equipe, pages rugby :

 » La Old School Team défaite en quart de finale, le hold-up ! »


Suite à un début de match équilibré, la Beauvais Old School pris le jeu à son compte et mena les débats jusqu’à trouver la faille dans la défense lors de la 1ère mi-temps de la prolongation. Un superbe essai amené par le pack des vieux briscards qui a fait voler en éclats la mélée adverse. Dès lors, le rêve était permis, cherchant même à creuser l’écart pour s’assurer le passage en demi-finale. Mais il manquait hier à la Old School ces deux dernières minutes fatidiques dans les jambes…

 

ovalies_oldschoolteam_2009_match

 

 

 





  1. Nadou

    Nickel comme çà, les couleurs et tout… çà pète !!!



La nage avec palmes à Quimp... |
sena |
pessac rugby moins de 7 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sport de nature
| JEET KI DO
| Le Monde de Réglisse